Capétien (direct) – Roi de France (1285-1314) et de Navarre.

Petit-fils de Louis IX (saint Louis) et de Marguerite de Provence.

Fils de Philippe III le Hardi et d’Isabelle d’Aragon.

En 1284, il épouse Jeanne de Navarre qui lui apporte en dot la Champagne et la Navarre.

Il termine le conflit avec l’Aragon (1291). Il soutient les villes révoltées contre le comte de Flandre qui a demandé l’aide du roi d’Angleterre. Mais celui-ci s ‘allie avec le roi de France (Traité de Montreuil, 1299). Attiré à Paris, le comte de Flandre est assigné à résidence ; Philippe le Bel donne alors un gouverneur royal à la Flandre. Les Flamands massacrent les 3 000 soldats français à l’aube du 18 mai 1302 (Mâtines de Bruges). L’armée royale se fait tailler en pièces à Courtrai par les milices urbaines qui sont battues à leur tour par Philippe le Bel à Mons-en-Pelève (1304).

Un conflit éclate avec le Pape Boniface VIII (1296). En 1305, un pape français est élu, Clément V, qui s’établit à Avignon. Philippe le Bel s’en prend à l’Ordre du Temple qui, faisant office de banquier dans toute la Chrétienté, est immensément riche. Le roi fait arrêter les chefs de l’Ordre (1307), obtient du Pape la suppression de l’Ordre (1312) et la condamnation au bûcher de ses dignitaires dont le grand maître Jacques de Molay (1314).

Philippe le Bel meurt quelques mois plus tard des suites d’une chute de cheval en forêt d’Halatte, tout près de sa Maison de Pont-Sainte-Maxence.